Foyer international d’accueil et de culture (FIAC)

Berck sur Mer

CENTRE D’ACCUEIL POUR DEMANDEURS D’ASILE

Fonctionnement et mission

Le centre est ouvert chaque jour de la semaine de 8 heures 30 à 18 heures.

La supervision du CADA et la comptabilité sont assurés au siège par la direction.

L’accueil.

Accueillir les demandeurs d’asile primo arrivants n’ayant aucune possibilité de logement et sans ressources, afin de leur offrir une prise en charge pendant la procédure auprès de l’OFPRA et de la CNDA (Cour Nationale du Droit d’Asile ancienne CRR).

La prise en charge du demandeur d’asile est subordonnée à la signature d’un contrat d’hébergement et du règlement intérieur.

Le logement.

Assurer un accueil dans un appartement adapté à la famille, où elle se sentira à l’aise pour recréer une intimité familiale et pour vivre au mieux la période liée à la procédure d’examen de la demande, en inscrivant le centre dans son environnement.

L’association dispose d’une petite vingtaine de logements pour une capacité de 80 places.

L’accompagnement.

Ecouter, orienter et réconforter.

Ecouter leur histoire, leurs origines, leur culture pour mieux comprendre leurs déterminations et leurs attentes.

Leur apprendre leurs droits et leurs devoirs envers leur pays d’accueil et profiter de cette phase d’attente pour les faire accéder à des savoirs et des compétences utiles pour leur enrichissement personnel, bénéfiques quel que soit leur avenir.

Accompagner la famille dans son quotidien afin de favoriser son insertion dans la vie française et établir des relations normales avec l’ensemble de leur environnement.

Gérer la sortie du centre, et en particulier pour les déboutés.

La santé.

Aider la famille accueillie dans ses démarches auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour l’obtention de la C.M.U. de base et de la complémentaire pour qu’elle puisse avoir libre accès aux soins.

En attendant cette C.M.U., pour les enfants de la famille, organiser un rendez-vous avec la P.M.I., pour déterminer les besoins en vaccinations.

En cas d’urgence médicale, les faire soigner et régler ensuite les problèmes administratifs liés à ces dépenses.

Assurer un suivi sanitaire contrôlé par l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration).

L’administration.

Informer clairement le chef de famille sur la législation française en matière de demande d’asile, sur les difficultés de la démarche et ses différentes éventualités.

Mettre en œuvre les moyens utiles et efficaces leur permettant de défendre leur dossier de détermination devant l’OFPRA ou le cas échéant la CNDA en le transmettant à l’avocat de leur choix (depuis décembre, ils peuvent bénéficier de l’aide juridictionnelle).

Ensuite commencer les démarches pour la régularisation de sa situation auprès des différentes autorités.

Les aider à remplir correctement les différents dossiers nécessaires.

La formation.

Commencer l’apprentissage de la langue française et la perfectionner.

Continuation de la langue parlée, et initiation à la langue écrite.

Découverte du marché du travail, parler de ses acquis dans un métier. Déterminer si ce métier pourra être exercé en France ou prendre une autre direction. Etre confronté au milieu du travail par des stages en entreprise, ciblés sur la finalité du métier envisagé.

La scolarisation.

Inscrire les enfants dans les écoles correspondant à leur niveau ou leur âge, pour qu’ils soient rapidement immergés dans la vie française. Cela leur permettra de s’adapter plus facilement au contact des autres enfants.